cfao articleLe projet G-cloud : « Un projet extrêmement ambitieux, assez audacieux »

Notre pays, le Burkina Faso s’est engagé sous l’impulsion des plus hautes autorités dans la mise en oeuvre de projets majeurs dans le domaine de l’économie numérique. Aujourd’hui, on assiste, en effet, à l’implémentation des premiers projets d’infrastructures numériques nécessitant des plans de financement pour lesquels l’Etat s’investit pour trouver des mécanismes de financement innovants. De ces projets on peut citer le backbone national, le e-Conseil des ministres, le G-Cloud (cloud gouvernemental). Au cours d’une courtoisie au ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, le 04 mars dernier, le directeur général de Business technologie du groupe CFAO, Richard Nouni a loué la vision des autorités burkinabè qui se sont lancé dans le cloud. Selon M. Richard Nouni « c’est un projet extrêmement ambitieux, assez audacieux parce que ça va être le premier cloud public africain. Aucun autre pays africain à l’exception de l’Afrique du Sud n’a pris pareille initiative ».

Lire la suite : Richard Nouni de CFAO Technologies  

Ouvrir les données pour plus de transparence
« Face au doute, c'est l'ouverture qui prévaut. Le gouvernement ne doit pas maintenir la confidentialité de l'information au seul motif que des responsables publics puissent se trouver dans l'embarras après sa révélation ou à cause des erreurs ou des échecs qu'elle révèlerait ou à cause de peurs spéculatives ou abstraites. La non-divulgation ne devrait jamais se justifier par l'entreprise de protéger des intérêts personnels de responsables gouvernementaux aux dépens de ceux qu'ils devraient servir » soutenait le président américain Barack Obama en 2008. Il invitait ainsi, les premiers responsables des pays à libérer les données gouvernementales non sensibles pour cultiver la transparence et la confiance des concitoyens.

Lire la suite : L’Initiative des données gouvernementales ouvertes du Burkina Faso  

Une technologie porteuse d'espoir pour le e-Administration
Le vendredi 22 mars dernier, le gouvernement burkinabè procédait au lancement de la mise en service officielle de la station de base wimax de Fada N’Gourma dans la région de l’Est. Cette cérémonie a marqué également l’opérationnalisation des stations de base wimax dans cinq autres chefs lieux de régions à savoir Bobo-Dioulasso, Koudougou, Ouahigouya, Kaya et Ziniaré. Le Wimax (acronyme pour Worldwide Interoperability for Microwave Access) désigne un standard de communication sans fil, surtout utilisé comme mode de transmission et d'accès à Internet haut débit, portant sur une zone géographique étendue.

Lire la suite : Le réseau wimax de l’Administration  

Agenda

info :
Vous devez publier un lien de menu vers le composant iCagenda!
Septembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Dernières Actualités

Dernières vidéos

Nos Partenaires

  • VTEM skitter
    VTEM skitter
    VTEM skitter
  • VTEM skitter
    VTEM skitter
    VTEM skitter
  • VTEM skitter
    VTEM skitter
    VTEM skitter