Frogans est une nouvelle technologie qui ambitionne révolutionner le monde Internet. 

La technologie Frogans est une technologie sécurisée de publication de contenus sur l'Internet, ouverte à la créativité des éditeurs et au service de tous les utilisateurs de l'Internet. Elle permet la mise en œuvre d'une nouvelle couche logicielle sur l'Internet, appelée couche Frogans, à côté des autres couches logicielles existantes telles que l'E-mail ou le Web.

La spécification technique Frogans Slide Description Language (FSDL) est utilisée pour créer et publier des sites Frogans sur l'Internet ou dans les intranets. Les documents FSDL sont échangés entre le logiciel Frogans Player et le serveur où est hébergé le site Frogans.

Une adresse Frogans est une chaîne de caractères utilisée pour identifier un site Frogans publié sur un réseau informatique, tel que l'Internet ou un intranet. Une adresse Frogans peut contenir des caractères internationaux et peut être écrite de gauche à droite ou de droite à gauche, en fonction du système d'écriture. Une adresse est composée de deux mots séparés d'un *, ainsi l'adresse Frogans de l'ANPTIC pourrait être anptic*gouvernement.

 La technologie Frogans est détenue par l'OP3FT (Organization for the Promotion, Protection and Progress of Frogans Technology) dans le cadre de sa mission d'intérêt général. C'est M. Phillipe COLLIN, Head of Innovation Fostering d'OP3FT qui a dirigé la présentation faite aux développeurs de l'Agence.

 

 

 Les développeurs ont également eu l'occasion de voir comment se céer un site Frogans.

 

Source: frogans.org

Afin de faire connaître les départements de l'Agence, l'équipe de rédaction a initié une série d'interviews pour présenter tous les départements techniques. En rappel l'agence a cinq directions techniques que sont la Direction de l'Intranet Gouvernemental DIG), la Direction des Systèmes Applicatifs (DSA), la Direction de la Formation et de la Promotion des TIC (DFPTIC), la Direction des Etudes et de l'Ingénierie (DEI) et la Direction de l'Exploitation et du Support Technique (DEST). 

Nous commençons cette série avec la DEST et le premier département à être présenté est le Département de l’Exploitation du Réseau.

InsideDepartments DER

La rédaction (R):  Présentez-vous.

Je suis Madame OUATTARA Née DAMA HAOUA (ODH), Chef de Département Exploitation du Réseau.

 

 R: Présentez-nous votre département.

ODH: 

Le Département de l’Exploitation du Réseau (DER) est l’un des trois(3) départements de la Direction de l’Exploitation et du Support Technique (DEST).

Ce département a pour missions principales :

  1. Assurer le support technique réseau

  2. Assurer le déploiement des outils de communication

  3. Organiser le déploiement des terminaux clients

 

 R: Quels types de profil avez-vous dans votre département ?

ODH:

Dans notre département, nous avons des Ingénieurs et des Techniciens supérieurs en Réseau et Maintenance.

 

R: Comment se passe la gestion des terminaux clients et utilisateurs ? Avez-vous un outil de gestion ?

ODH:

Nous avons mis en place deux outils de gestion des Terminaux clients et utilisateurs à savoir le HELPDESK CENTER (HDC) et le Network Operating Center (NOC).

 

R: Le support technique consiste en quoi et qui peut bénéficier de ce support ?

ODH:

Le support technique consiste à porter assistance et conseil à tout utilisateur qui s’adresse au HDC en cas de problème rencontré avec la connexion internet fournie par l’ANPTIC.

En ce qui concerne le NOC, il ya une équipe chargée de superviser le réseau et qui déclare les incidents au HDC pour une prise en charge par un technicien.

Une fois, l’incident résolu, un mail de résolution est envoyé par le technicien en charge de l’incident à l’équipe HDC qui se charge de vérifier avec l’utilisateur ayant signalé le problème avant sa clôture définitive.

Nous avons également des correspondants dans les provinces qui sont chargés de la surveillance des équipements réseau (Routeurs, Firewalls...), et qui disposent d'une ligne pour signaler tout incident intervenant sur nos équipements.

Par ailleurs, c’est sur cette même ligne que nous appelons lorsqu’un disfonctionnement est constaté à travers le NOC afin qu’ils puissent faire une vérification sur place.

Tous les services de l’Administration publique qui sont interconnectés au Réseau Inter Administration (RESINA) peuvent bénéficier de ce support.

 

R: Quels sont les contacts de l’assistance utilisateur ? 

ODH:

HDC: 25 49 77 77 

NOC: 25 49 77 66 

 

Merci à Madame à Ouattara qui a bien voulu se prêter au jeu en répondant à nos questions. Nous présenterons très prochainement un autre département de la DEST qui en compte trois. 

Pour toutes suggestions n'hésitez pas à rentrer en contact avec nous, à très bientôt.

Le projet Burkina Open Data Initiative (BODI) a lancé le 2 avril 2016 les travaux de développement de la version 2 de l'application "Nos Ecoles Nos Données" ou NENDO.

Tous les samedis, une trentaine de membres de la communauté open data, travaillent de façon collaborative – le co-working – au développement de la deuxième version de l'application NENDO. La première version de NENDO a été développée en 2014 et permet de visualiser les écoles de la commune de Komki-Ipala, sur la base de données ouvertes du secteur de l'éducation nationale. NENDO2, va concerner les écoles des villes de Ouagadougou et Bobo Dioulasso.

« La version pilote couvre uniquement la commune de Komki-Ipala mais vu le succès rencontré par cette première version l’ANPTIC a entrepris de l’étendre pour le moment aux villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso »,
a expliqué Malick TAPSOBA, coordonnateur adjoint du projet BODI.

Lire aussi: Malick Tapsoba, du projet Open Data: “Nous avons jugé bon de montrer un exemple de réutilisation de données”

Plusieurs communautés de l’écosystème Open Data sont impliquées dans le développement de NENDO2. Il s’agit de Jokkolabs, Geek Network Developers, Open Education, Open Burkina, Beog-Neere.Org, OpenStreetMap Burkina Faso, OuagaLab, l’Union nationale des Etablissements d’enseignement privés laïcs, Sotraco SA, ainsi que des journalistes et des particuliers intéressés par l’Open Data. Des structures étatiques telles que le Ministère de l’Education Nationale, l’Agence Nationale de Promotion des Technologies de l’Information et de la Communication, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère du Développement de l’Economie Numérique y participent également. Lors de la première rencontre de lancement des travaux, les membres de la communauté impliqués dans ce nouveau projet se sont réparties en trois groupes: un groupe “Données” chargé de la collecte des données, un groupe “Développement” chargé du développement de l’application, et un groupe “Communication” chargé de la communication autour du projet. A terme, l’application NENDO sera ouverte au public et gratuite. Chaque citoyen aura ainsi la possibilité de consulter toutes les informations utiles au sujet des écoles de Ouagadougou et Bobo Dioulasso que le projet aura compilées. Cette application, est indéniablement un outil d’aide au choix d’établissement pour les parents et un outil d’aide à la décision pour le gouvernement et ses partenaires. De façon générale, selon Malick Tapsoba,

« NENDO a pour but d’être un outil d’aide à la décision pour les acteurs de l’éducation mais aussi une plateforme de visibilité pour les établissements scolaires. »

En attendant la fin de la session de développement en cours, il est toujours possible de consulter la première version du projet à l’adresse http://nendo.data.gov.bf

Cliquez ici pour voir l’évènement en image

Agenda

info :
Vous devez publier un lien de menu vers le composant iCagenda!
Mai 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Dernières Actualités

Dernières vidéos

Nos Partenaires

  • VTEM skitter
    VTEM skitter
    VTEM skitter
  • VTEM skitter
    VTEM skitter
    VTEM skitter
  • VTEM skitter
    VTEM skitter
    VTEM skitter