AGENCE NATIONALE DE PROMOTION DES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

sniLe Premier ministre Yacouba Isaac ZIDA a procédé le 19 décembre 2014 au lancement officiel des activités de la dixième édition de la Semaine Nationale de l’Internet et des autres Technologies de l’Information et de la Communication (SNI) 2014. C’était en présence de membres du gouvernement, de présidents d’institutions, d’acteurs des TIC, du monde scolaire et estudiantin et de parents. Dans sa volonté d’édifier une société de l’information inclusive, notre pays à travers le Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes organise chaque année, depuis 2004, la Semaine Nationale de l’Internet et des autres Technologies de l’Information et de la Communication. Le cérémonial marquant l’évènement a eu lieu le 19 décembre 2014 sous le Haut patronage de SEM le Premier Ministre et le parrainage de Madame la Présidente de la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL).

Cette année, la SNI se tient autour du thème « La protection de l’enfance en ligne ». A travers ce thème, le gouvernement du Burkina Faso exprime sa profonde préoccupation face à l’augmentation de l’insécurité dans le cyberespace. En effet, « de nos jours, avec la généralisation de l’Internet, les enfants et les adolescents sont réellement en train de devenir des citoyens numériques dans un monde en ligne qui ne connaît plus de frontières. L’utilisation de l’Internet les expose de plus en plus  à de nouveaux dangers qui leur sont préjudiciables à tout point de vue. Cette vulnérabilité particulière interpelle au plus haut niveau non seulement les acteurs du secteur des TIC mais tout naturellement  ceux dévoués dans la protection de l’enfance», a noté le Premier ministre. Face à cette vérité universelle et à la vulnérabilité toute particulière de ces jeunes dans le cyberespace. Il est apparu comme une évidence de marquer un arrêt après neuf (9) éditions de la SNI pour poser la problématique de la protection des enfants sur la toile. Aujourd’hui les jeunes qui constituent les plus grands utilisateurs de l’Internet sont également les plus exposés aux dangers qui s’y trouvent. «Il est donc primordial que cette 10ème édition de la SNI puisse permettre de mettre au point des parades en vue de garantir aux enfants des activités en lignes sûres, sécurisées et constructives » a reconnu le Premier ministre. Les enjeux sont immenses mais surmontables car à écouter la Présidente de la CIL,  marraine de cette édition de la SNI, la Commission de l’Informatique et des Libertés mesure à sa juste valeur son rôle dans la protection de l’enfance en ligne. Selon Marguerite OUEDRAOGO/BONANET,la CIL«  compte jouer sa partition afin de garantir un environnement numérique saint pour la jeunesse. Elle l’illustre par la mise en œuvre tout au long de l’année d’une campagne d’éducation au numérique au profit des élèves, à travers le Burkina Faso, afin de leur permettre d’identifier les risques auxquels ils sont exposés dans le cyberespace et leur édicter des règles de bonnes conduites ».

Toute chose qui permet de croire la bataille peut être gagnée si toutefois, les parents et les éducateurs prêtent beaucoup plus d’attention à ce phénomène. Il est donc urgent de s’approprier  les outils de protection et de contrôle parental  disponibles, de les mettre en œuvre  à l’effet de garantir un développement numérique responsable à nos enfants, notre avenir.« Avec Internet, il ne s’agit plus d’éviter les risques, mais de permettre aux jeunes de courir des risques, avec le maximum de précautions» préconisait Serges TISSERON, psychiatre et psychanalyste français

Jean Claude NANEMA, CDOC SP-FORUM/TI&SNI

Agenda

Novembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30